• 2844 visits
  • 98 articles
  • 717 hearts
  • 990 comments

13/10/2017

Je marche et je regarde le monde sous mes pieds.

Une sensation de terre froide, mais dans laquelle tant de choses pourraient pousser.
Mais les arbres prennent des années avant de grandir. Les fleurs, elles, si l'on n'en prend pas soin, se fanent.
J'aime la vie moi pourtant, alors pourquoi j'ai toujours eût l'impression qu'elle me mettait sans cesse des obstacles ?

C'est comme marcher pieds nus à la montagne, je m'écorche la peau à escalader sans cesse, à monter de plus en plus haut, sans jamais savoir si cela m'apportera un quelconque bonheur.
Mais la certitude, qu'à la fin du voyage, il ne restera de moi que ces éternels instants présents, vécus le temps de quelques moments.
Ceux qui auront su m'apporter des joies et des peines, l'Amour et la Haine, la compassion et l'adoration, la souffrance et toutes ces raisons.

Alors, je veux vivre cet instant présent. Je veux sentir le vent sur mon visage, telle une caresse venue du grand large, celui qui a parcouru des terres encore inconnues de mes yeux et de mes sens.
Je veux rêver plus fort mais pas forcément plus grand. Je veux rêver de toi, je veux rêver de nous, juste le temps d'un moment.

Qui sait, il durera peut être longtemps ?

On me trouve compréhensif et bienveillant, à trouver les bons mots pour apaiser les coeurs et les souffrances de l'esprit.
Mais, saches que si quelqu'un essayait de s'en prendre à toi, il le regrettera.
Car, sous mon apparence d'Ange se cache un Démon sans âme près à détruire le monde entier, si le monde entier se retrouvait à te faire souffrir.

Un Démon sans limites.
Mais un Ange, rien que pour toi.

Via Skyrock iPhone

Fighting Anorexia 08/12/2017

Baby you awoke this morning, feeling the bed covers on you.
How could you see the world, if your eyes keep looking at your feet.
So tight in your jean, and you believe that this is your weight.
But hey, this is just your mind, being traped, out of control.
The emotions can't touch your soul.

When your mind is out of control
I will free you from despair
When the numbers will seem too high
I will bring you faith

Just open your mind, once again
Like a dream you would awake from
A nightmare you would have just escaped from
I'm ready to fight on your side
But are you ready to feel alive ?

When your mind is out of control
I will free you from despair
When the numbers will seem too high
I will bring you faith

This path will be long enough to feel like dying
Bored of everything you do, tired of everything you say
Tired about love and tired about us
Healing will seems so far to reach

But one day, your eyes will open
And you shall see

The person you really are
And the body you really have.

Via Skyrock iPhone

L'Amour et la Haine 08/12/2017

L'Amour et la Haine se côtoient comme de vieilles amies, d'éternelles rivales qui attendent un faux pas de l'autre pour prendre l'avantage.

L'Amour est une sensation qui fait rêver, planer, comprendre, espérer, désirer, attendre, croire, protéger, vivre. C'est la solution à tous les problèmes, mais c'est une solution à double tranchant, car l'utiliser c'est prendre le risque de tout perdre.

La Haine est la perte de l'Amour, comme une incarnation du Mal à l'état pur. Qui sommes nous pour haïr et détruire, faire souffrir ou mourir ? Qui sommes nous pour décider du sort des autres ? À quoi bon détruire son coeur et écraser chaque belle sensation qu'il est offert à un humain de ressentir ?

L'Amour et la Haine sont partout autour de nous, chaque jour. Dans ces amoureux qui s'embrassent ou dans ces affrontements entre extrémistes et des hommes à la race qui ne leur plaise pas. Dans les yeux de ces enfants dont l'on prend soin en les aimant de tout notre coeur, prêts à donner notre vie pour eux, ou bien encore dans ces hommes tabassés à mort pour une idée ou une façon de penser trop différente d'hommes qui croient avoir la raison absolue.

L'Amour et la Haine ne résultent au final que d'un seul choix : voulons-nous croire en son prochain, ou préférons nous lui fermer notre coeur ?

Via Skyrock iPhone

Harcèlement sexuel 25/11/2017

Un regard dans la rue un peu trop insistant. Quelques mots si blessants.

C'est un homme qui parle à une femme.
C'est un chien qui aboie sur un Ange.

Ces chiens ne peuvent s'empêcher de siffler en les regardant passer. Ils aboient tout en bavant, êtres répugnants.
Leurs sales pattes essayeront de toucher leur corps plein de grâce. Ils sont si vicieux que leur regard porte la marque de leur perversion.

Un seul mot tourne sans cesse dans leur tête : baiser.
Baiser, baiser, baiser. Je veux cette chatte. Je veux la prendre et la baiser. Je veux l'enculer et jouir sur son visage. La prendre cette petite salope et la faire jouir.

C'est dégoûtant, n'est-ce pas ? Plus que dégoûtant. Un mot pas encore créé pour décrire ce dégoût pour ces chiens, ne pouvant les appeler des hommes.

Je suis un homme. Et lorsque je vois ces chiens dans la rue, ou bien aux infos, j'ai cette envie de les tailler en pièces. De leur couper leur membre afin qu'ils comprennent, peut être, qu'ils ont quelque chose dans leur tête que l'on appel couramment un cerveau.

Quelque chose qui sert à réfléchir, à ressentir, à aimer, à respecter.

Des choses dont ils sont dépourvus.

Ouais, ils me dégoûtent.

Via Skyrock iPhone

Some thoughts in my Head Tonight 20/11/2017

La lumière astrale du Soleil brille chaque jour dans le ciel. Certains nuages peuvent la cacher, mais elle est toujours là, presque spectrale.

Tel un fantôme, le Soleil veille sur l'une de ses filles adoptives : la Terre.

On ne sait pas d'où le vient. On ne sait même pas si le temps existe vraiment ou s'il n'est que pure invention.
On est là et on en perd tellement, de ce temps. On attend sans cesse que les choses arrivent sans jamais savoir si l'on vivra assez longtemps pour les vivre.

Il faut vivre comme si chaque jour était le dernier. Comme si notre heure avait déjà sonnée.

La guitare n'est qu'un intermédiaire de l'âme, tout comme le chant ou l'écriture, le cinéma ou toutes ces autres passions qui ne sont que des façons de s'exprimer.
On cache bien trop ce que l'on ressent à l'intérieur, et l'on regrette une fois que la personne meurt.

Pourquoi attendre alors que le temps est déjà présent tout autour de nous ?

Un coeur froid pourra toujours se réchauffer auprès d'un Amour si puissant qu'il semblera infini.
Mais une âme brisée aura besoin de beaucoup d'attention pour recoller les morceaux du passé, et ce afin de créer de nouveaux souvenirs à se remémorer.

La Vie est magique, mais l'humain est tragique. Il faut respirer, il faut patienter ou il faut encore être prudent et intelligent. Trop d'impératifs pour si peu de préparatifs.

On nait, on affronte la réalité : seuls les plus forts s'en sortiront indemnes.
Les plus sensibles chercheront à se faire un chemin à travers toutes ces émotions trop fortes, démesurées à ressentir.

Mais on a tous ce point commun : on vie.
On vie, là, tout de suite, maintenant. Nous sommes en vie.

Alors à quoi bon se poser mille questions à propos de tant de choses qui se résument en une seule : pourquoi ?

Existons, simplement, car 70 ans de moyenne d'âge de durée de vie, c'est incroyablement trop court à l'échelle de l'Univers. C'est bien trop court pour tout faire.

Plus que 48 ans à vivre, alors, c'est parti.

Je décide de les vivre maintenant.

Via Skyrock iPhone

Gods and Men 18/11/2017

L'océan est agité ce soir. Les vagues ne veulent pas se calmer.
L'Humanité a dépassée les limites, mais depuis quand ?

Après toutes ces guerres pour un Dieu que l'on a jamais vu, ces massacres pour des divergences d'opinions, ces mensonges du passé révélés à la pureté de la lumière : personne ne peut la tromper, elle est vérité incarnée.

Ils ont élu des divinités et des rois pour se faire gouverner. Mais entre gouverner et diriger, dictature et mensonge préparent déjà leur sombres desseins.

Ils ont remis leur vie entre les mains de divinités invisibles. Combien ont été " purifiées " par le feu, soupçonnées d'être des sorcières ?

Ils ont essayé de vivre une vie en combattant la mort chaque jour. On se bat constamment pour gagner du temps, car il est bien trop limité.

Entendez-vous le doux son de l'horloge qui tourne ? Elle continuera à tourner, quoique vous fassiez.
Nos montres n'indiquent finalement qu'une seule heure : celle qui nous reste à vivre.

Je suis un athée. Je ne crois pas en un de ces Dieux que ces hommes louent tant. Je ne crois qu'en une seule Divinité : celle de la vie, de cette magie que l'on peut voir dans chaque arbre et chaque fleur, dans chaque être qui parcoure la Terre et chaque nuage qui parcoure le Ciel.

Je n'ai pas la science infuse, personne ne l'a, nous sommes bien trop limités pour savoir tout.

Mais un jour, nous saurons devenir bons. Mais cela ne doit pas venir de règles divines, ou de la menace d'un Enfer qui nous punira pour l'Éternité.
Non, cela doit venir de nous-même. Du plus profond de notre coeur et de la pureté de notre âme.

Mais c'est là que se retrouve notre plus grand défi, car personne ne nait pur et droit.

Non, il faut le devenir.

Je vais essayer, encore.
Je vais essayer, plus fort.

Via Skyrock iPhone

La Photo de Trop. 15/11/2017

Mon appareil brisé sur le sol, c'était la photo de trop.

Ces gens qui me pourchassent comme j'ai pourchassé la vérité, je cours pour trouver une échappatoire.

Mais il n'y en a tout simplement pas.
Le fil de ma vie va être coupé, juste ici, à des milliers de pas de chez moi.

J'ai affronté les bombes et les armes. J'ai survécu aux chefs de guerre et à la haine. J'ai aidé toutes ces personnes avec mon coeur, j'ai publié toujours avec la même horreur. Ces guerres oubliées, si loin dans ces pays du Nord. J'ai fais ce que je pensais être juste.

Pourtant, ces gens, ces civils que je défendais ardemment, ce sont eux qui me pourchassent.
Ils ont ces bâtons dans leurs mains, la haine du meurtre dans leur regard. Une putain de différence de couleur de peau qui va causer ma mort.
Une saleté de naissance sur un autre continent, celui des blancs.

Je n'ai plus la force de courir. Le premier coup me brise le genou et me fait tomber. Des dizaines de personnes autour de moi, les coups continuent de tomber.
La fumée du bombardement et des ruines encore dans l'air, je sens mes os se briser un à un.

Mais, bientôt, je ne ressens plus rien. Mon dernier regard aura été porté vers le ciel.

La liberté que je défendais m'emporte enfin, pour l'éternité.

Via Skyrock iPhone

12/11/2017

Your voice is touching my soul. Like a truth I didn't know, I needed to wait until you arrive to finally see this beautiful horizon.

To know that there's a smile upon your face, Is everything I need to warm my heart. And when I hear that I make you laught, I feel like the happiest man on Earth.

All I need is you. This is all I need. Everything I feel inside, I feel for you.
When there's plenty people around, all I really want is you. When girls are trying to reach me, the only one I want is you.

This is like a dream in this reality. A unintended reason to be alive. To see just one more sunrise, to breath this air, just one more time.

And sometimes I'm scared inside, for I feel like I'm not worthy enough to have you. You're like too beautiful for a guy like me.

But this makes me want to give all I have, to prove you that I can be this man. This man that is strong inside, this man that can protect you.

This man that want to make you feel alive, even in the darkest moments you would have.

When I think about us, I think about now. Living the moment like if it would be the last, because life could end at any moment.

And I want you, to be the last I'll ever live.

Via Skyrock iPhone

Les Fêtes de Noël 10/11/2017

Le froid de l'hiver est déjà là.

Les pieds qui sont gelés, les mains engourdies. J'aime ces sensations, car elles sont celles de la période de l'année que je préfère. Celle de la neige et des fêtes, à passer de merveilleux moments entre proches, à s'offrir des cadeaux rien que pour se voir avec des étoiles dans les yeux.

C'est l'Amour, c'est l'amitié, c'est le moment que je préfère.

Se retrouver autour d'un repas. Manger en prenant son temps, pendant plusieurs heures. Que des rires et des sourires. Voir sa famille heureuse, cela n'a pas de prix.

Il y a avant cela les films à la télé, que je regarde sous le plaid avec le chauffage allumé. Ces films féériques, qui me rappel que bientôt nous serons tous réunis.
Il y a aussi ce dessin animé que je regarde chaque année avec ma soeur : le Pôle Express ! Depuis enfants nous le regardons à Noël avec une tasse de chocolat chaud entre les doigts. Un moment simple mais pur, un moment vraiment heureux.

Je suis aussi un jeune homme vraiment sensible. Je souhaite à chaque fois que tout se passe dans la bonne humeur pendant ces fêtes, que rien de mal n'arrive à mes proches. Je cherche les cadeaux idéals, ceux qui leur feront vraiment plaisir. Même si, comme on se le dit tous, c'est l'intention qui compte et c'est rendre l'autre heureux qui nous rend heureux ( oui, à Noël, nous sommes émotifs chez moi haha ! )

Il y a aussi les décorations ! On y passe toute une journée. Une fois, avec mon père et ma soeur, nous avions fait un graaaand village de Noël pour ma mère autour du sapin ! Elle adore ces décorations, alors on était si heureux de lui faire plaisir !

Je vais finir avec un petit souvenir de Noël ! Une fois, nos parents nous ont dit à ma soeur et moi, " attendez avant d'ouvrir ce cadeau. Ouvrez les autres d'abord ! "
Nous l'avons donc fait. Et lorsque l'on a ouvert en même temps ce dernier cadeau, il y avait une place pour chacun pour aller voir Muse jouer au Stade de France, le jour de la fête de la musique, en 2013. Nous étions tout excités et heureux haha ! Muse ! En vrai ! Devant nos yeux !

C'était l'un des plus beaux cadeaux de Noël que l'on ai eut : celui de faire devenir un rêve réalité.

Via Skyrock iPhone

La jeune Femme ne s'aimant pas. 09/11/2017

Un texte écrit en pensant à une amie.




Elle regarde son reflet mais elle ne voit qu'un mensonge.
Un mensonge dans sa tête, un mensonge jusque dans ses yeux. Les courbes élégantes s'échangent pour des formes dégoûtantes.

Mais ce n'est pas la réalité, ma belle. C'est juste dans ta tête.


Quand les hommes ne regardent que ton cul, quand leurs yeux dévorent ta poitrine, comment aider à s'accepter et s'aimer ?
La sensation de dégoût se renforce. Elle devient presque irrévocable quand un de ces hommes abuse de toi. Quand il te force avec ta bouche, quand il te force là où tu ne veux pas.
C'est un viol, c'est un abus qui enterre ce qui reste de ton corps. Tu es sale, tu le sens jusqu'au bout de tes doigts, jusqu'au bout de tes orteils. Tu es sale, il t'a rendu sale, ton corps est répugnant car il n'est pas maigre. Il est dégoûtant car il attire les regards. Tu dois devenir maigre.

C'est Ana qui le dit.

Les gens essayeront de te montrer la réalité, celle que tu fuis à tout prix : tu es belle, tu as un corps plaisant. Mais ce n'est pas ce que tu veux entendre. Tu veux entendre que tu es maigre, que l'on voit tes os. Perdre toute attirance pour les hommes, ne plus avoir de seins, ne plus avoir ces courbes. Elles ne sont pas grosses mais elles le sont pour toi, foutue complexité mentale de la maladie.
C'est un combat, un dur combat contre toi-même, contre la lame sur ta peau, contre ce reflet que tu hais jusqu'à vouloir briser ces miroirs. Contre cette balance qui est ta meilleure amie et ton pire ennemi.

Tu voudras t'en sortir, mais le doute persistera, la volonté faiblira. Tu feras ces ABC diet et ton corps perdra sa force. Tu feras du sport mais le manque de nourriture te feras tomber. Une question perdurera, alors :

Veux tu apprendre à t'aimer et vivre ?

Ou veux tu te détruire et te laisser mourir ?

Via Skyrock iPhone